Amazon Cam Cloud : La faille de confidentialité

Amazon Cam Cloud : La faille de confidentialité

Avec la recrudescence des effractions de domicile en 2019, le marché de la caméra de surveillance, notamment sans fil, se révèle florissant. Connecté, pilotable à distance, d’installation facile, ce petit bijou de technologie semble le must pour notre sécurité. Pourtant, elles sont une faille directe sur notre vie privée. En témoigne, le récent scandale qui éclabousse une fois encore le géant Amazon.

Amazon : les images de trop

Après la mise en cause de sa box Alexa qui avait tendance à en dire un peu trop, voilà de nouveau Amazon sur le banc des accusés pour son service de télésurveillance Cloud Cam. En effet, il s’avère que les images prises par les fameuses caméras n’aient pas servi qu’à la sécurité des clients. Sous prétexte d’amélioration du service, des centaines de fragments de vidéos de 20 à 30 secondes auraient été visionnés par des employés indiens et roumains, et ce sans mention contractuelle ou accord préalable des clients.

La firme se défend, invoquant des images d’employés testeurs ou de dépannage de clients, le tout à des fins d’entraînement des algorithmes d’intelligence artificielle. Le but, selon la société : améliorer le système de détection des intrusions.

L’intention est louable, mais il n’en demeure pas moins que le scandale entache une fois encore méchamment l’image du géant de la vente en ligne quant à la confidentialité des données privées de ses clients, d’autant plus à l’heure du GRPD.

Caméras de surveillance et confidentialité

Ce faux pas d’Amazon remet sur le devant de la scène une problématique récurrente de ce type de système de sécurité. Avec leur mode connecté, qui permet une supervision à distance via ordinateur, tablette ou smartphone, les caméras sans fil posent clairement le problème de l’alliance entre sécurité et confidentialité. Théoriquement, problème technique mis à part, seul un client a la main mise sur les images prises par sa caméra de surveillance.

La réalité est un peu plus complexe, puisqu’il faut bien que ces images soient stockées, même temporairement. Où sont-elles stockées ? Dans quelles conditions de sécurité ? Peuvent-elles échapper à notre contrôle, comme dans le cas d’Amazon ?

Il est de notoriété publique que des systèmes comme Google, Amazon, Facebook réutilisent nos données sur Internet pour établir nos profils de consommateurs. Si nous avons à cœur aujourd’hui de protéger nos données privées sur Internet, ne devrait-on pas en faire de même pour notre sécurité au quotidien ?

Peut-être serait-il judicieux de la confier à des professionnels moins en vue mais plus fiables, tenus par des accords concrets de confidentialité. Des sociétés de matériel de sécurité comme Foscam, par exemple, proposent un système de surveillance sans fil et connecté, tout aussi perfectionné qu’Amazon, à un prix équivalent, avec peut-être la vie privée en plus.

Categories: Internet

A propos de l'auteur

Sébastien

Journaliste indépendant - Webmaster du site SpreadTheTruth.fr

Laisser un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*