Bulletin de salaire : les idées pour le simplifier

Bulletin de salaire : les idées pour le simplifier

 

Il y a quelques jours, un rapport était remis au gouvernement concernant la simplification et la clarification du bulletin de salaire.

Simplifier

Plus de 50 lignes pour certaines, véritable charabia pour la majorité des salariés, la fiche de paie française est un casse-tête. De nombreuses mesures sont régulierement envisagées afin de la simplifier et de rendre sa lecture plus facile. Un rapport a ainsi été remis au gouvernement, rédigé par le DRH de Solvay et ancien président de l’Association Nationale des DRH Jean-Christohpe Sciberras. Il propose la mise en œuvre dès l’an prochain dans toutes les entreprises volontaires d’une nouvelle formule, avec une généralisation prévue à partir de 2017.

Les changements proposés

Premier but de ces modifications, aider le salarié et l’employeur à comprendre à quoi sert l’argent. L’idée serait ainsi de regrouper les cotisations et prélèvements par thèmes : retraite, chômage, santé, autres… Cela permettrait dans un premier temps de supprimer de nombreuses lignes du bulletin de paie. On retrouverait par exemple sous le titre « assurance santé » la Sécurité Sociale, la complémentaire et l’invalidité.

Le rapport préconise le maintien de deux colonnes (part cotisée par l’employeur et par cotisée par l’employé) et la mention du montant total du salaire (salaire brut + cotisations employeurs).

On pourrait également lire les allègements financés par l’Etat.

Le Groupe Solvay teste déjà depuis le mois de mai une version du bulletin de paie simplifiée. « Je vois bien maintenant le montant pour lequel je contribue au régime santé, le montant pour lequel je contribue pour le régime retraite et celui pour lequel je contribue pour le régime chômage. Ce qui a disparu, c’est le détail du calcul. Et ça, je n’en ai pas besoin en tant que salarié » témoigne ainsi un employé.

Et la dématérialisation ?

Si le rapport ne chiffre pas le coût de la mise en place de ce nouveau modèle de bulletin de salaire, les auteurs abordent le sujet de sa dématérialisation, une méthode déjà possible aujourd’hui mais assez peu répandue (15% environ contre 95% en Allemagne par exemple). Cette fiche coûte en moyenne 10 cts contre 20 pour une version papier et 42 si elle est affranchie.

Autre source d’économie possible la suppression de l’obligation de notifier séparément le versement de l’intéressement et de la participation pour intégrer ces informations dans le bulletin.

Categories: Actualités, Economie
Mots clés: fiche de paie, salaire

A propos de l'auteur

Sophie Labatte

Sophie, Rédactrice Web Rédige des chroniques et actualités sur SpreadTheTruth

Laisser un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*