Etats-Unis : l’ouragan Arthur est arrivé

Etats-Unis : l’ouragan Arthur est arrivé

C’est en Caroline du Nord que l’ouragan Arthur, le premier de la saison, a commencé son parcours. Alors que le pays célèbre aujourd’hui sa fête nationale, le sud-est des côtes américaines a été touché par les premiers vents la nuit dernière, entre Cape Lookout et Beaufort.

Le National day en péril ?

C’est juste avant d’arriver sur les plages très fréquentées de Caroline du Nord que l’ouragan s’est renforcé. Désormais catégorie 2 sur une échelle de 5, on constatait hier des vents à 160 km/h autour de la côte, un site extrêmement touristique et d’autant plus populaire ce week-end puisque les vacances d’été viennent de commencer dans plusieurs états des Etats-Unis. Un centre d’appel a été mis en place, joignable 24h/24, dès aujourd’hui. Deux centres d’accueil ont également été prévus et certains comtés sont en état d’urgence.

De nombreux évènements sont prévus en ce 4 juillet pour célébrer l’indépendance du pays, parmi lesquels la célèbre parade que près d’un demi-million de personnes sont venues admirer sur les plages de Caroline du Nord et du sud cette année.

Les règles à suivre

Comme toujours, les règles de prudence ont été rappelées aux habitants, pourtant habitués à ce genre de catastrophes. Il faudra ainsi surveiller le déplacement de l’ouragan ou encore éviter de se balader près des courts d’eau et des côtes… Les américains ont aussi l’habitude de faire des réserves d’eau, de médicaments ou encore de piles au cas où ils seraient contraints de subir les assauts de la tempête plusieurs jours.

D’ici demain, Arthur devrait devenir un cyclone post-tropical, moins dangereux, ce qui n’exclut pas des risques de coupure d’électricité. Deux îles ont également été évacuées par précaution. Une centaine de gardes-nationaux seront aussi mis à contribution pour éviter toutes catastrophes.

Categories: Actualités
Mots clés: météo, oragan, usa

A propos de l'auteur

Sébastien

Journaliste indépendant - Webmaster du site SpreadTheTruth.fr

Laisser un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*