Le loft : ce bien immobilier tendance à Paris

Le loft : ce bien immobilier tendance à Paris

La tendance des biens atypiques au cœur de la capitale française n’est pas une nouveauté. Les lofts notamment provoquent souvent des coups de cœur chez les acheteurs et Paris en compte des milliers.

Qu’est-ce qu’un loft ?

Avec ses caractéristiques hors normes, le loft attire les acquéreurs en quête d’originalité et de beaux volumes. À l’origine, cette appellation concerne uniquement les biens qui ont été aménagés dans d’anciens ateliers d’artistes ou des bâtiments industriels reconvertis.

Pour les fins connaisseuses de lofts, il ne doit y avoir aucun mur de séparation entre le séjour, la salle à manger et la cuisine. Pour les puristes, les lofts ne devraient même pas avoir de chambres cloisonnées.

Les lofts se caractérisent par de grands espaces entièrement ouverts, une grande hauteur sous plafond, de grandes fenêtres vitrées ou des toits en verrière permettant d’obtenir un loft ultra-lumineux. Ce type de bien privilégie donc la lumière naturelle du jour.

Pour qu’un loft soit considéré comme de bonne qualité de réhabilitation, il faut conserver au maximum le caractère et l’identité de l’endroit (garder les poutres métalliques, préserver les revêtements du sol et des murs, garder le plafond d’origine, conserver les sheds ou encore les poteaux,…).

À Paris, les quartiers artisanaux et industriels du 17ème, du 18ème et du 19ème arrondissement ont été les premiers à découvrir cette reconversion. Ce sont généralement de petite industrie comme la ferronnerie d’art ou encore l’artisanat du bois.

À côté des bâtiments reconvertis, de nouveaux programmes immobiliers se sont adaptés en proposant dans l’Est parisien des immeubles de lofts. On repère surtout ces nouvelles constructions de lofts du côté d’Ivry-sur-Seine, Montreuil ou Bagnolet.

Le prix du loft à Paris

Pour déterminer le prix d’un loft à Paris, l’expert immobilier doit tenir compte de plusieurs informations :

  • L’emplacement (quartier chic, quartier populaire, quartier prestigieux)
  • L’environnement (proximité des commodités, des commerces, des transports)
  • Les espaces extérieurs (jardin, terrasse, terrain, cour privative)
  • L’état général du bien (les travaux de transformation ou de mises aux normes nécessaires, le changement d’affectation du bien, les diagnostics techniques)

L’ensemble de ces éléments peuvent également jouer un rôle dans l’estimation du prix du loft à Paris.

Toutefois, la réalisation des travaux est très complexe, car non seulement le coût, mais aussi les contraintes techniques et règlementaires peuvent freiner l’engouement pour ce type de bien. Certains bâtiments sont en si mauvais états que la reconversion pourrait coûter plus cher que le prix de vente du m² sur la zone concernée. En plus, ce type d’opération nécessite de faire une demande de changement de destination auprès de la mairie.

Categories: Economie

A propos de l'auteur

Sébastien

Journaliste indépendant - Webmaster du site SpreadTheTruth.fr

Laisser un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*