Les vrais effets des boissons énergisantes

Les vrais effets des boissons énergisantes

Nombreuses sont les études qui cherchent à démontrer que les boissons énergisantes ne sont pas bonnes pour la santé. L’an dernier, le nombre d’américains admis aux urgences après en avoir consommé a doublé et en France les spécialistes s’interrogent sur les bienfaits supposés de ces produits pourtant très à la mode. Alors qu’en est-il ?

Quels risques ?

Infarctus, tachycardies, crises d’anxiété, les autorités sanitaires n’en finissent pas de mettre en garde les consommateurs quant à l’augmentation des effets indésirables qui suivent une trop grosse consommation de boissons énergisantes. Comme elles sont supposées « rebooster » en cas de coup de pompe, de plus en plus de personnes les utilisent sans s’inquiéter des risques encourus. Pourtant ils sont bien réels !

On entend souvent que l’association alcool et boissons énergisantes peut devenir un cocktail fatal. En réalité, ces mélanges ont un impact sur le système nerveux et constituent la première cause d’accidents en lien avec ces consommations. Les  ingrédients présents dans les recettes et qui jouent un rôle de stimulant (la caféine, le guarana ou encore la taurine) mobilisent l’énergie.

Plus grave, et beaucoup l’ignorent, les doses présentes dans les bouteilles sont nettement supérieures à celles indiquées sur l’étiquette, un fait qui a été prouvé par « Consumers reports » en 2012, le « 60 millions de consommateurs » américain. En réalité, pour avoir le vrai dosage, il faudrait augmenter la quantité présentée de 20%. Dans ces conditions, le succès de ces boissons, et particulièrement chez les jeunes (27% des clients) et les personnes travaillant beaucoup, a de quoi inquiéter.

De nombreuses idées reçues

Outre les maux de têtes et les problèmes d’insomnies, ce sont des cas plus graves que voient apparaitre les professionnels. En 2012 en France, on a dénombré au moins 2 décès par crise cardiaque et 4 cas de complications. Malgré cela, les ventes continuent de grimper. Le gouvernement travaille souvent sur une taxation de ces boissons qui permettrait de freiner leur croissance ou, au moins, d’interpeller les consommateurs et de balayer les idées reçues, encore nombreuses ! Par exemple, penser que les boissons énergisantes améliorent les capacités physiques (ou intellectuelles) n’est pas exact. En fait, l’excitation ressentie ne permet pas la même concentration, le travail en général est donc moins bon. De même, elles sont tout à fait contre-indiquées en cas de pratique d’un sport en raison de leur forte quantité de sucre et de l’effet des excitants sur le rythme cardiaque.

Informer et prévenir les amateurs permet d’espérer une prise de conscience et une consommation plus modérée.

 

Categories: Santé

A propos de l'auteur

Sophie Labatte

Sophie, Rédactrice Web Rédige des chroniques et actualités sur SpreadTheTruth

Laisser un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*