Sécurité des seniors : quelques conseils cruciaux pour prévenir les chutes

Sécurité des seniors : quelques conseils cruciaux pour prévenir les chutes

Malheureusement avec l’âge, pratiquement tous les seniors deviennent de plus en plus sujets aux chutes contre leur gré. En effet, les personnes âgées doivent involontairement faire face à différents troubles de motricité et de vision entre autres. Ces perturbations font partie des principaux facteurs qui augmentent inéluctablement les risques de chutes à domicile ou à l’extérieur. Par conséquent, il est indispensable de veiller à la sécurité des seniors sans attendre qu’un malheureux accident survienne ! D’ailleurs, il est possible de limiter autant que faire se peut les risques de chutes des personnes âgées dont voici quelques conseils d’importance à considérer.

  1. Aménager la chambre à coucher des seniors

À titre préventif, il est vivement recommandé de procéder à un aménagement de la chambre à coucher des seniors afin de réduire autant que possible les risques de provoquer leur chute. Étant donné qu’il s’agit de l’une des plus importantes pièces dans laquelle ils passent la majeure partie du temps. Pour ce faire, certaines modifications sont alors indispensables à faire à commencer par le lit qui ne doit plus être ni trop haut, ni trop bas.

Par ailleurs, tout ce qui pourrait gêner la libre circulation dans la chambre à coucher doit être réajusté ou même carrément retiré de la pièce. Il peut s’agir entre autres de mobilier, mais aussi des choses qui peuvent faire trébucher comme un tapis par exemple. Mais il ne faut pas non plus oublier d’installer divers points d’appui dans la chambre pour aider à se relever ou s’asseoir facilement. Sinon, l’installation d’une téléalarme pour senior dotée d’un capteur de chute brutale peut aussi s’avérer être utile afin de réagir le plus vite possible si le cas se présente.

  1. Songer à poursuivre l’aménagement de toute la maison

Comme évoqué précédemment, il est pratiquement nécessaire de revoir l’aménagement de la chambre à coucher des seniors pour limiter les risques de chute le plus tôt possible. Mais l’idéal serait d’étendre l’aménagement pour la maison tout entière de sorte que ses différentes pièces soient relativement plus sécuritaires. En effet, il ne faut pas oublier que les problèmes de motricité ou la baisse de la vue des seniors ne se produisent pas du jour au lendemain 

De plus, bien que la chambre à coucher est leur principale pièce de vie, ils ne doivent pas pour autant y rester cloîtrés. Par conséquent, tant qu’ils peuvent se déplacer, il est alors indispensable de sécuriser toute la maison au même titre que l’aménagement de leur chambre à coucher. Comme veiller à faciliter la circulation dans chacune des pièces, enlever tout ce qui pourrait conduire à les faire trébucher ou glisser (fils électrique, tapis, différence de niveau du sol, etc.).

  1. Optimiser l’ensemble de l’éclairage dans l’habitation

Outre les troubles de la motricité, la vision commence également à se détériorer généralement avec l’âge. Ce qui est d’ailleurs un autre facteur de risque à prendre en compte qui peut éventuellement amener les seniors à chuter malencontreusement. De ce fait, il est aussi nécessaire de procéder à l’optimisation aussi bien de l’éclairage de leur chambre à coucher et au mieux dans toute l’habitation.Plus particulièrement les zones sombres, comme les couloirs, s’ils souhaitent se déplacer dans la maison. Il est alors conseillé d’opter pour des éclairages relativement puissants, sans oublier de faciliter l’accès aux divers interrupteurs de la maison. En parlant justement d’interrupteurs, il est tout à fait possible de remplacer les classiques par des interrupteurs lumineux sans avoir besoin de les tâtonner. Sinon, ceux dotés d’un détecteur de mouvement sont tout aussi intéressants afin de bénéficier d’un déclenchement de la lumière de façon automatique.

Categories: Actualités

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*