La start-up qui veut éviter l’abstention

La start-up qui veut éviter l’abstention

À quelques jours du premier tour des élections présidentielles, une start-up a choisi de se battre contre l’abstentionnisme.

Une idée donnant-donnant

La start-up Proxynium propose un service qui s’adresse aux abstentionnistes : le vote par procuration. Cependant, leur cible est plus large que les simples électeurs. Avec son projet, l’entreprise s’adresse surtout aux candidats ! L’idée est simple : négocier avec eux afin qu’ils puissent obtenir les vois des abstentionnistes, qui selon les sondages seront très importantes cette année. Pour les avoir, ils n’ont qu’une chose à faire, intégrer les propositions de la start-up dans leurs programmes !

La fondatrice de la société, Chantal Do, explique être « partie du constat que les abstentionnistes étaient en position de force, et donc de négocier pour imposer leurs conditions à la veille des élections ».

Une plateforme est rapidement développée, « AdopteUnVote », permettant d’échanger son vote par procuration contre l’intégration d’une proposition dans le programme du candidat. Cela permet à la fois à l’électeur de faire entendre ses revendications, et au parti politique de profiter d’acquérir des voix supplémentaires.

Un projet à développer

La logistique entourant cette idée est si importante que le projet n’este encore qu’au stade de développement. En effet, cela demande de trouver autant de citoyens volontaires que d’abstentionnistes puisqu’il n’est possible d’utiliser qu’une procuration par personne.

L’avenir permettra peut-être de mettre ne lumière l’initiative lors des prochaines échéances électorales…

Categories: Politique
Mots clés: abstentionniste, start-up, vote

A propos de l'auteur

Sophie Labatte

Sophie, Rédactrice Web Rédige des chroniques et actualités sur SpreadTheTruth

Laisser un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*