La taille du pénis, complexe et fantasme à la fois

La taille du pénis, complexe et fantasme à la fois

Depuis toujours, les hommes se soucient de la taille de leur pénis. Soucieux d’être performants, ils assimilent souvent les prouesses sexuelles à la taille du membre, ce qui ne manque pas de provoquer des complexes et un manque de confiance qui nuit bien plus aux performances qu’un sexe jugé trop petit.

Le complexe d’infériorité

Ancrée dans l’inconscient masculin, l’angoisse de la taille du pénis n’est pas une préoccupation moderne. De tous temps, les hommes ont prêté attention à la taille de leur sexe, rêvant plus ou moins secrètement d’un moyen de l’agrandir. Cette angoisse est malheureusement amplifiée par la société moderne et son exigence de performance. S’il suffit à certains d’un compliment de leur partenaire pour les rassurer sur leur pénis, d’autres jalousent Rocco Siffredi et sa verge XL et complexent de ne pas être aussi généreusement pourvus. Cette crainte se retrouve parfois même chez les parents, qui s’inquiètent, par exemple, de la taille du sexe de leur enfant en surpoids, comme le publiait le pédiatre Perri Klass dans un article publié par le Times.

La contrainte de performance

Les films pornographiques ne sont pas tout à fait innocents, puisqu’ils contribuent largement à véhiculer ce fantasme d’un pénis à la fois gros et performant, créant une illusion de cause à effet : la taille du sexe influerait directement sur les performances. L’évolution des moeurs et la libération de la femme, qui revendique le droit au plaisir, augmentent la pression et nourrissent cette angoisse. Blâmer la femme et son droit à une sexualité épanouissante est à la fois injuste et infondé, puisque les femmes le disent haut et fort, si elles aspirent à la volupté et au plaisir, pour elles, ça ne passe pas par la taille.

Et les femmes, justement, elles en pensent quoi ?

Sans aller jusqu’à citer de vieux adages qui vantent la qualité plutôt que la quantité, dans l’ensemble, les femmes sont d’accord pour dire que la taille du pénis importe peu, du moment que les rapports intimes sont satisfaisants et que le plaisir est au rendez-vous. Certaines tiennent à rappeler aux hommes qu’il existe une foule de façons de procurer du plaisir à une femme et que ça ne passe pas obligatoirement par la pénétration. Certains témoignages affirment même qu’un gros pénis est au moins aussi handicapant qu’un petit, rendant les rapports sexuels difficiles, voire douloureux.

Quelle est la taille “réglementaire” ?

Faut-il vraiment établir une taille standard, une norme à laquelle il faudrait correspondre ? S’il faut vraiment donner la taille moyenne d’un pénis, en érection, de l’os pubien à l’extrémité du gland, la majorité des hommes se situent entre 12 et 16cm, pour 4cm de diamètre. S’il est difficile d’augmenter la taille de son pénis, il est, en revanche, possible d’utiliser une gaine de pénis, une prothèse qui permet d’arborer un pénis plus grand.

Categories: Insolite

A propos de l'auteur

Sébastien

Journaliste indépendant - Webmaster du site SpreadTheTruth.fr

Laisser un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*