Un vaccin contre le sida découvert ?

Un vaccin contre le sida découvert ?

Overview

Le 22 décembre dernier, la découverte d’un vaccin qui serait efficace contre le virus du Sida était dévoilée. L’information met en avant les brillantes recherches d’une équipe norvégienne spécialisée dans la biotech, Bionor.

De premiers résultats encourageants

L’entreprise de recherche biotech norvégienne qui travaille sur le développement d’un traitement qui viserait à déloger et éliminer le virus du Sida a déclaré avoir réussi à trouver une solution durable à une guérison fonctionnelle au VIH. En d’autres termes, guérir des patients séropositifs définitivement est à portée de mains.

Actuellement, les antiviraux ne permettent pas encore de se débarrasser durablement du virus. A peine permettent-ils seulement de contrôler sa propagation chez les patients séropositifs, voire de la stopper temporairement. Les virus réapparaissent dès l’arrêt du traitement.

C’est grâce à la romidepsine, un agent connu pour ses effets anticancéreux que le miracle s’opère. Injecté sous forme d’un vaccin, il permet d’activer les virus dormants n’ayant pas pu être éliminés par le traitement classique. Une fois activé, ce virus débouche dans le sang et devient facilement détectable.

Un nombre important de malades

Cette stratégie certes peu banale qui consiste à éveiller le mal pour mieux le combattre est néanmoins très prometteuse. Une stratégie déjà nommée « kick and kill » pourrait bien représenter un espoir considérable pour les 36.9 millions de personnes infectées selon les statistiques de l’OMS fin 2014.

Les recherches se poursuivent dans l’amélioration du principe injectable, mais d’ores et déjà les tests ont été réalisés sur 20 patients séropositifs. Les résultats sont très parlants avec un taux très bas, voire indétectables sur 15 d’entre eux à la fin de l’expérience.

En attendant, les gouvernements s’accordent sur le fait qu’il faut optimiser les campagnes de préventions pour mieux lutter contre le virus et éviter donc l’apparition de nouveaux cas. La prise en charge à 100% dès 2016 de médicaments qui permettraient de réduire les contaminations est annoncée comme plan d’action.

Categories: Santé

A propos de l'auteur

Sophie Labatte

Sophie, Rédactrice Web Rédige des chroniques et actualités sur SpreadTheTruth

Laisser un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*