Technikart renait de ses cendres

Technikart renait de ses cendres

Il y a quelques mois, le magazine Technikart s’apprêtait à disparaître (presque) dans l’indifférence générale. Après des années de gloire, le mensuel le plus tendance vivait ses derniers instants. C’était sans compter sur l’arrivée d’un sauveur qu’on attendait plus, Laurent Courbin, spécialiste des arts et de la finance.

Un nouveau patron passionné

Laurent Courbin est plus connu pour ses talents d’entrepreneurs que pour sa passion de la presse française. PDG d’Ateo France, créateur et touche-à-tout, passionné de technologie mais aussi de finance, il est également un spécialiste d’art.

Ce travailleur aime les défis et pour le prouver, il a choisi de tout miser sur le magazine que tout le monde connait mais que plus personne n’achète, Technikart. Ce dernier, après des années en haut de l’affiche, a vu petit à petit son navire sombrer. Polémiques à répétition, problèmes financiers, rien ne semblait pouvoir arrêter cette descente aux enfers.

Le retour du trendsetter

Pourtant, Laurent Courbin est bien décidé à inverser la tendance et à rendre ses lettres de noblesse à celui qui a créé plus d’une mode, révélé de nouvelles têtes et mis en avant les sujets dont personne ne voulait parler. Quelques mois plus tard, le magazine est à nouveau en kiosque et le succès semble au rendez-vous. Les lecteurs reviennent, profitent à nouveau d’articles vifs et piquants sur les thématiques culturelles et l’actualité qui fait débat. Pour Technikart, tout roule à nouveau !

Categories: Economie

A propos de l'auteur

Sébastien

Journaliste indépendant - Webmaster du site SpreadTheTruth.fr

Laisser un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*